Arthere, Galerie-Résidence d’artistes

Un centre pour jeunes artistes réfugiés à Istanbul

Arthere, Galerie-Résidence d’artistes

Un projet initié par Omar Berakdar.

A Istanbul, traverser le Bosphore en bateau est toujours un enchantement.

Partis de la rive européenne où se concentrent beaucoup des galeries d’art, c’est sur la rive asiatique, à Kadiköy, que nous découvrons ARTHERE, une galerie-résidence-centre d’accueil.

Omar nous reçoit, Virgile Mangiavillano (ADFE, Association Démocratique des Français à l’Etranger), Olivier et moi-même, autour d’un thé dans cette maison ouverte aux artistes, dont les murs sont couverts de tableaux et de photographies ; quelques tables sont occupées, un petit buffet de pâtisseries maison, thé et café à disposition pour quelques lires turques.
Omar est un photographe et media artiste syrien arrivé à Istanbul en 2012, un an après le début de la guerre. Confronté aux difficultés de s’adapter et de s’intégrer, il connaît bien les chemins difficiles et le courage qu’il faut pour ne pas laisser la nécessité d’un travail harassant prendre le pas sur le besoin de peindre, de dessiner, de photographier.

C’est dans ce but qu’il a créé ARTHERE.

Si au rez-de-chaussée, on expose, on échange, on lit, au premier étage il y a des espaces-atelier de peinture et au-sous sol une chambre noire, très noire !

La cour sert d’établi pour construire des cadres et sculpter ; On y croise les chats de la maison.

Lieu de résidences, ARTHERE accueille actuellement une quinzaine de jeunes artistes dont beaucoup viennent de Syrie, mais également de jeunes turcs qui ne peuvent s’offrir des espaces de travail.

 

Bien souvent, ils y organisent là, des conférences, des expositions, des concerts toujours gratuits, car c’est une volonté déterminée d’Omar de rendre accessible à tous l’art et ses multiples expressions.

Bien sûr, les moyens sont modestes et il faut trouver des soutiens.

Par exemple auprès de la communauté française.

Il a présenté des jeunes artistes lors des expositions ouvertes par Istanbul Accueil ces dernières années. Et certains des artistes exposent aujourd’hui à Paris, Berlin et ailleurs.

Mais le projet qui lui tient le plus à cœur aujourd’hui est l’organisation d’une exposition collective regroupant de jeunes artistes de tous horizons en collaboration avec d’autres galeries agissant dans le même sens.

Trouver un lieu, des partenaires, des soutiens matériels et financiers, tels sont les enjeux de demain.

Virgile, en qualité de Président de l’ADFE-Turquie, est prêt à apporter son soutien, fédérer d’autres associations, trouver des bénévoles

Paysages Humains pourra intervenir financièrement quand le projet sera lancé.

Un moment riche et intelligent qui se termine sur des notes ouvertes et positives.

Nous allons suivre les pas d’Omar et nous reviendrons alimenter en images et en récit le déroulement de ce projet de rencontres artistiques.

 

Liens :

http://www.arthereistanbul.com/

https://www.facebook.com/arthere.com.tr/

https://kindleproject.org/arthereistanbul/

 

Membre de ResArtis : réseau international d’artistes en résidence : http://www.resartis.org/en/residencies/list_of_residencies/?id_content=7254

 

Ecouter Omar : interview BBC

Arthereistanbul.com on BBC live

A post shared by arthereistanbul (@arthereistanbul) on

Soutenir le projet

Faire un don, c’est contribuer au projet

Faire un don

X

Paysages Humains’ IBAN: « FR76 3056 8199 0800 0285 4780 181 »
SWIFT (BIC) : CMCIFRPP
Banque transatlantique
26 avenue Franklin D. Roosevelt
75008 Paris – France –

Note : Bien préciser sur le virement le nom du projet soutenu